Communiqué de nouvelles de l'AAI: Résultat des élections de l'AAI pour 2018 et discours présidentiel
le 4 janvier 2018

Résultat des élections de l'AAI pour 2018 et message du président

 

Masaaki YoshimuraL’Association Actuarielle Internationale (AAI) est heureuse d’annoncer qu’à sa réunion du 7 octobre 2017 à Chicago (Illinois), aux États-Unis, le conseil a approuvé les personnes suivantes à titre de dirigeants de l’AAI à compter du 1er janvier 2018.

Président : Masaaki Yoshimura (Japon)
Président désigné : Gábor Hanák (Hongrie)
Président sortant : Thomas S. Terry (États-Unis)

Tous les mandats sont d’une durée d’un an et se terminent le 31 décembre 2018.


La participation de M. Yoshimura aux travaux de l’AAI a débuté en 2002 à titre de délégué de l’Institute of Actuaries of Japan auprès du Comité d’aide et de consultation et du Comité sur le professionnalisme, après quoi il a assumé la charge de vice-président du comité de 2005 à 2008. Il a été élu membre du Comité exécutif (CE) de 2012 à 2015 et a présidé le Sous-comité de la planification stratégique en 2017. Au fil des ans, M. Yoshimura a aussi été membre du Comité des risques financiers et d’entreprise, ainsi que de divers sous-comités et groupes de travail.

M. Yoshimura a formulé les observations suivantes lorsqu’il a accédé à la présidence de l’AAI :

« J’aimerais remercier le Conseil d’avoir approuvé ma candidature à la présidence de l’AAI en 2018. C’est un honneur de représenter l’AAI, qui a une longue histoire et qui contribue à l’intérêt public dans le monde entier.

Je suis le deuxième président de l’AAI venant de l’Asie, après M. Hikasa qui a été président en 2009. L’Asie est la région la plus peuplée du monde, et les contributions des actuaires sont vitales pour le développement des secteurs de l’assurance, des pensions et des soins de santé, ainsi que d’autres régions du monde.

En jetant un regard rétrospectif sur l’histoire de l’AAI, l’une des plus importantes motivations de sa réorganisation en 1998 en tant qu’association d’associations actuarielles était de renforcer et de concentrer l’influence de la profession sur les questions comptables pertinentes à l’échelle internationale. C’est dans les années 1990 que le Comité international de normalisation de la comptabilité (CINC), prédécesseur du Conseil des normes comptables internationales (CNCI), a commencé ses travaux sur la comptabilisation des contrats d’assurance.

Maintenant, comme nous le savons tous, la norme IFRS 17 – Contrats d’assurance a finalement été publiée après 20 ans de délibérations intensives. L’AAI a déployé des efforts soutenus tout au long du processus en raison de la nature actuarielle de cette nouvelle norme comptable. À l’appui de la norme IFRS 17, nous élaborons actuellement la NIPA 4, un modèle de norme de pratique actuarielle, ainsi qu’une importante note actuarielle internationale et une monographie éducative sur le rajustement en fonction des risques, qui sera publiée au début de 2018. Nous donnons également suite à plusieurs autres initiatives liées à la norme IFRS 17 dans le but de servir les actuaires et les utilisateurs de services actuariels partout dans le monde. Ces différents efforts renforceront certainement la reconnaissance de l’expertise et des compétences de la profession actuarielle.

Mises à part les questions comptables, l’AAI traverse une période de transition à de nombreux égards. Nous sommes confrontés à d’immenses défis que les membres fondateurs de l’AAI n’avaient probablement pas envisagés il y a 20 ans. Néanmoins, les deux dernières décennies d’activités fructueuses ont démontré que les assises sont fermes et adéquates.

Ainsi, en faisant fond sur nos solides assises, je crois qu’il est très important et opportun de revoir nos objectifs stratégiques. Lors d’une réunion du Sous-comité de la planification stratégique à Chicago, il a été suggéré de reformuler notre énoncé de mission autour de trois mots clés : l’influence (sur les intervenants mondiaux), la réputation (de la profession actuarielle) et l’avancement (des connaissances et des compétences). Ces termes décrivent le rôle que l’AAI doit remplir et j’aimerais les utiliser pour lancer les discussions avec les associations membres et d’autres intervenants dans le cadre de l’examen du plan stratégique.

L’année 2018 promet d’être excellente puisque l’AAI et la Deutsche Aktuarvereinigung e. V. (DAV) accueillent le Congrès international des actuaires (CIA) 2018 à Berlin, en Allemagne. Grâce aux efforts énergiques déployés par le DAV, l’appel à communications a été très fructueux et nous avons préparé un programme scientifique et un programme social des plus intéressants. Le tout premier CIA virtuel sera également organisé, dans le cadre duquel un choix de présentations et de faits saillants sera diffusé en direct sur Internet. Les inscriptions sont ouvertes. J’espère vous voir en grand nombre à Berlin en juin!

Dernier point et non le moindre, je tiens à remercier Tom Terry, notre énergique et dévoué président en 2017, qui s’est attaqué avec succès à de nombreux enjeux d’importance cruciale pour l’AAI.

Je m’emploierai à répondre aux attentes des associations membres et à m’acquitter au mieux de mes capacités de cette importante charge afin de rallier l’appui des dirigeants, des membres du CE et du personnel du Secrétariat. »

Pour en savoir davantage sur les travaux de l’AAI, rendez vous sur le site Web de l’AAI ou communiquez avec le Secrétariat de l’AAI.